Diapositive18

Appui aux paysans de Bukiringi dans l’amélioration de la  producion/commercialisation de Riz et d’Arachide

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Une évaluation a été mener par l’ONG AJP dans la zone qui avait conduit à une série de séances de travaux tenues respectivement avec les autorités coutumières, autorités politico-administratives, acteurs de la société civile, les membres de comité de pilotage et les bénéficiaires direct du projet sur les axes d’intervention.

Des entretiens tenus avec les délégués communautaires, acteurs de la société civile et les bénéficiaires directes du projet sur la Dynamique agricole fait état de ce qui suit :

A Bukiringi, toutes les parties prenantes ont dit qu’il faudrait continue avec la culture du riz et d’arachide pour la consolidation des acquis du projet passé. Elles ont insisté   du fait qu’on puisse faire un projet intégré qui prend à compte la chaine de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles. La problématique d’alphabétisation était soulevée du fait que la plupart des bénéficiaires directs du projet (hommes et des femmes) sont des analphabètes d’où la nécessité d’inclure l’activité d’alphabétisation dans le projet pour leur permettre la gestion rationnelle de dividende de leurs produits agricoles était nécessaire.

La zone d’exécution du projet était le groupement Bukiringi, située dans le Sud Irumu du territoire d’Irumu au Bloc III de Graben Albertine dans la Province de l’Ituri.

Diapositive1

 DURRE DU PROJET

 La durée du projet était de 12 mois, du 01 novembre 2017 au 31 octobre 2018.

  • BAILLEUR DES FONDS

Le projet était financé par : Le groupe pétrolier TOTAL E&P RDC.

  1. SECTEUR

Agricole

  1. BENEFICIAIRES DIRECTS DU PROJET

Les bénéficiaires directs de ce projet sont 250 ménages de 1250 personnes (625 hommes, 625 femmes). Taille de 5 personnes par ménage.

  1. NOMBRE DES OUTILS REMIS AUX BENEFICIAIRES

Nous avons distribué 500 pièces des houes, 500 pièces des râteaux et 500 pièces des machettes reparties de la manière suivante :

  • Houes  :  50 pièces par Groupement Agricole ;
  • Râteaux  :  50 pièces par Groupement Agricole ;
  • Machettes : 50 pièces par Groupement Agricole.
Groupements Agricoles Nombre des Ménages Bénéficiaires Houes Râteaux Machettes
TUENDELEE RABINGI 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
ABHO MAPENDO 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
MAENDELEO OYOBALI 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
CHAMULIPA 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
SOKAF 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
UMOJA KAZANA 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
TUSIKILISANA 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
YESU UNI ONGOZE 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
ALINGI 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
RENAISSANCE 25 50 Houes 50 Râteaux 50 Machettes
Total 250 500 Houes 500 Râteaux 500 Machettes

Diapositive2 Diapositive3

Image 01 et 02 : Vérification et comptage des outils aratoires pendant la distribution

  • NOMBRE DES INTRANTS AGRICOLES DISTRIBUES

Quant à la distribution des intrants agricoles nous avons donné 2500 Kg de semences de riz de la variété NERICA 4 et 1000 Kg d’arachide aux bénéficiaires directs du projet, distribuent de la manière suivante :

  • Semences de riz NERICA 4 : 250 Kg par Groupement Agricole ;
  • Semences d’arachide : 100 Kg par Groupement Agricole.

 

Groupements Agricoles Nombre des Ménages Bénéficiaires Quantité de semences de Riz pour le champ communautaire remise au Comité de Supervision                                (Kg) Quantité de semences d’Arachide pour le champ communautaire remise au Comité de Supervision   (Kg)
TUENDELEE RABINGI 25 250 Kg 100 Kg
ABHO MAPENDO 25 250 Kg 100 Kg
MAENDELEO OYOBALI 25 250 Kg 100 Kg
CHAMULIPA 25 250 Kg 100 Kg
SOKAF 25 250 Kg 100 Kg
UMOJA KAZANA 25 250 Kg 100 Kg
TUSIKILISANA 25 250 Kg 100 Kg
YESU UNI ONGOZE 25 250 Kg 100 Kg
ALINGI 25 250 Kg 100 Kg
RENAISSANCE 25 250 Kg 100 Kg
Total 250 2500 Kg 1000 Kg

 Diapositive1

Image 03 : Photos des semences de riz NERICA 4 et arachide stocker au de dépôt de AJP

 

  • NOMBRE D’HECTARE DES CHAMPS LABOURES

 

  • 14 hectares des champs communautaires labourés pour la culture du Riz NERICA 4 (12 hectares pour les Groupements Agricoles et 2 hectares pour le champ communautaire de démonstration/école paysanne sous la supervision et autorité total du Comité de Pilotage).

 

Diapositive3 Diapositive4Image 04 et 05 : Semis de riz NERICA 4 suivant l’alignement dans le deuxième champ de démonstration

Riz NERICA 4 évolue très bien dans tous les champs des Groupements Agricoles.

Diapositive6 Diapositive5Image 07 et 08 : L’évolution de riz dans le champ de Groupement Agricole “Obho  Mapendo” de la localité Mangala

 

  • 10 hectares des champs communautaires labourés pour la culture d’arachide. (9 hectares pour les Groupements Agricoles et 1 hectare pour le champ communautaire de démonstration/école paysanne sous la supervision et autorité total du Comité de Pilotage).

Diapositive35 Diapositive36Image 09 et 10 : Semis d’arachide suivant l’alignement dans le premier champ de démonstration

 L’arachide évolue très bien depuis la fin des semis dans tous les champs de tous les Groupements Agricoles. La plupart des Groupements Agricoles ont commencé à sarcler les arachides.

Diapositive1 Diapositive37Image 11 et 12 : L’évolution d’arachide dans le champ communautaire “Tuendelee Rabingi” de la localité   de Mangala 

  • Au total il ya eu 24 hectares des champs cultivés dans le cadre de ce projet dans le Groupement Bukiringi.
  1. NOMBRE DES MENAGES FORMES/BRIEFES

Un briefing pour les bénéficiaires des quatre Groupements Agricoles, notamment Groupement agricole :

Maendeleo Oyobali de la localité de Sorodo ; Chamulipa de la localité de Sorodo ; Tuendele Rabingi de la localité de Mangala ; Obho Mapendo de la localité de Mangala a été fait.

Il y a eu au total 100 ménages bénéficiaires qui ont pris part à ce briefing et qui ont bénéficié de matière sur les techniques culturales et la révolution agricole qui englobe les innovations (Gestion de la terre, comment cultivé sur la pente, lutte contre les érosions, les plantes légumineuses qui améliore la terre et la semence/variété amélioré NERICA 4).

Les bénéficiaires étaient très satisfaits de ce briefing et ont émis les recommandations à l’ONG AJP de poursuivre avec le briefing de ce genre pour la réussite du projet et pour permettre d’améliorer la production des cultures dans leurs milieu de vie.

Diapositive26 Diapositive29Image 13 et 14 : Briefing des bénéficiaires à Sorodo

Diapositive9 Diapositive31Image 15 et 16 : Photos d’ensemble des bénéficiaires devant le grenier communautaire de Sorodo

  1. NOMBRE DES ANALPHABETES FORMES

30 analphabètes étaient formés dans le cadre de cours d’alphabetisation. Malgré les demandes explosives des analphabètes volontaires pour s’adhéré au cours d’alphabétisation, nous avons arrêtés le nombre des participant au cours à 30 personnes selon le projet et nous verrons si nous pouvons avoir la capacité de répondre aux demandes des autres analphabètes dans un future proche pour pallier aux besoins grandissants qui se manifeste dans notre zone d’intervention ou les axes prioritaires d’intervention du projet.

Le programme de cours d’alphabétisation était de 13h30 à 17h00, 4 fois par semaine (le lundi, mardi, mercredi et vendredi) et le cours évolue normalement.

Diapositive34 Diapositive38Image 17 et 18 : Les bénéficiaires analphabètes en train de suivre le cours d’alphabétisation

Sur ce premier centre provisoire d’alphabétisation à Bukiringi centre. Les analphabètes qui étaient recruter pour le centre provisoire d’alphabétisation de Bukiringi sont très content avec ce programme dans leur milieu de vie et ils recommandent à AJP et TOTAL E&P RDC de leur faire la grâce, de les aidés à Organiser l’année prochaine le deuxième degré pour leurs permettre qu’après la connaissance d’écrire et de lire le swahili il faudrait qu’ils étudient aussi la notion élémentaire de français. Cette activité d’alphabétisation est très capitale pour les bénéficiaires analphabètes du projet qui leurs permettent de bien géré les revenus provenant de leur production agricole.

  1. NOMBRE DES DENREES ALIMENTAIRES PRODUITS
  • 1500 Kg de riz produit, soit une tonne et demi par hectare. Qui fait 21 000 kg pour 14 hectares, soit 21 tonnes de production.

Diapositive4 Diapositive20Image 19 et 20 : Le riz de champ de Groupement Agricole “Maendeleo Oyobale” de la localité Sorodo prêt pour récolter

Nous étions très contents pour la surproduction de paddy dans la zone d’intervention qui a fait exploser la joie de nos bénéficiaires directs, indirects et de toute la communauté de Bukiringi qui fait la fierté de TOTAL E&P RDC et son partenaire d’exécution l’ONG Action Justice Paix (AJP).

Diapositive27 Diapositive30Image 21 et 22 : Les travaux de préparation et de conservation de paddy de champ de Groupement Agricole “Maendeleo Oyobale” de la localité Sorodo

  • 1200 Kg d’arachide produit, soit une tonne et 200 kg par hectare. Qui fait un total de 12 000 Kg, soit 12 tonnes pour 10

Les récoltes d’arachide se poursuivraient très bien dans tous les champs de nos bénéficiaires, ils avaient commencé à préparer les arachides pour les stockages aux greniers/stocks communautaires. Après les stockages de ces denrées alimentaires, ils avaient décidé eux même l’usage et la destination finale de ce produit agricole.

 Diapositive8 Diapositive19

Image 23 et 24 : La récolte d’arachide dans le champ communautaire “Tuendelee Rabingi” de la localité de Mangala

 

Diapositive12 Diapositive22Image 25 et 26 : Les travaux de la récolte et de conservation d’arachide

  • EMPLOIS CREES

Nous avons utilisé pour ce projet (du 1er novembre 2017 au 31 octobre 2018) :

  • 36 menuisiers pour l’installation deux greniers communautaires, le tôlage deux greniers communautaires, la fabrication des portes et fenêtres ;
  • 30 jeunes pour la préparation de la place des fondations ;
  • 50 jeunes pour tissages de deux greniers communautaires ;
  • 80 jeunes pour la première mise de boue sur les deux greniers communautaires ;
  • 375 membres des groupements agricoles pour les travaux de préparation des champs/défrisages et premier labour aux champs des démonstrations et communautaires ;
  • 250 membres des groupements agricoles pour les travaux de préparation des champs premier labour aux champs des démonstrations et communautaires ;
  • 120 personnes pour les travaux de deux champs de démonstration (deuxième labour) ;
  • 250 membres des groupements agricoles pour les travaux de préparation des champs pour le deuxième labour ;
  • 150 personnes pour les travaux de deux champs de démonstration (deuxième labour) ;
  • 250 personnes pour les travaux de préparation des champs pour le deuxième labour ;
  • 50 personnes pour les travaux de sarclage de deux champs de démonstration ;
  • 250 personnes pour les travaux de sarclage d’arachide et de riz ;
  • 6 maçons pour les travaux des premiers crépissages sur les deux greniers communautaires ;
  • 50 personnes pour les travaux de sarclage de deux champs de démonstration) ;
  • 250 personnes pour les travaux de sarclage d’arachide et de riz ;
  • 12 maçons pour les travaux des premiers crépissages sur les deux greniers communautaires et des ceintures de la maison et les terrassés autour de ces deux greniers communautaires ;
  • 20 personnes pour les travaux de gardiennage de deux champs de démonstration ;
  • 8 peintres pour les travaux des peintures sur les deux greniers communautaires ;
  • 8 peintres pour les travaux des peintures sur les deux greniers communautaires ;
  • 10 journaliers pour les travaux de gardiennage de champ communautaire de démonstration de riz ;
  • Qui fait à tout 2 255 emplois créent pendant l’exécution de ce projet.
No Types Total d’emploi pour le projet
01 HIMO/Menuisiers 36
02 HIMO/Tous travaux (Les jeunes) 30
03 HIMO/Tous travaux (Les jeunes) 50
04 HIMO/Tous travaux (Les jeunes) 80
05 HIMO/Tous travaux (Les membres des groupements agricoles) 375
06 HIMO/Tous travaux (Les membres des groupements agricoles) 250
07 HIMO/ Tous travaux (Les jeunes) 120
08 HIMO/Membre des Groupements Agricoles 250
09 HIMO/Tous travaux (Les jeunes) 150
10 HIMO/ Tous travaux (Les jeunes) 250
11 HIMO/Tous travaux (Les jeunes)  50
12 HIMO/Tous travaux (Les jeunes) 250
13 HIMO/Maçons    6
14 HIMO/ Tous travaux (Les jeunes)  50
15 HIMO/ Tous travaux (Les jeunes) 250
16 HIMO/Maçons   12
17 HIMO/ Tous travaux (Les jeunes)   20
18 HIMO/Peintres     8
19 HIMO/ Peintres  8
20 HIMO/ Tous travaux (Les jeunes) 10
 TOTAL GENERAL 2 255

 

  • RESULTATS DU PROJET 
  • Résultat immédiat : 10 groupements agricoles composé de 50 % des Femmes et 50 % des Hommes bénéficiaires directs du projet verront leurs capacités institutionnelles et des gestions renforcés.
  • Résultat intermédiaire : 10 groupements agricoles sont assistés en intrants agricoles et aux outils aratoires verront l’augmentation de leurs revenus provenant de la commercialisation de leur production agricole du 01 novembre 2017 au 31 octobre 2018.
  • Résultat ultime: Les capacités institutionnelles et techniques de 10 groupements agricoles sont renforcées pour lutter contre la pauvreté.
  • INNOVATIONS

AJP liste sous-dessous les innovations introduites dans le cadre de ce projet :

  • Préparation de terre avant le temps/dans le délais pour les saisons agricoles (La plupart de cultivateur/cultivatrice dans la région ne respectait pas le temps de la préparation de leurs champs avant pour permettre de laisser les champs en jachère qui facilite la meilleure production des produits agricoles) ;
  • La mise des champs en jachère (La mise des champs en jachère facilite la meilleure production des produits agricoles) ;
  • Semis suivant l’alignement tout en respectant l’écartement (Cette pratique de planter les semences suivant l’alignement n’était pas respecté par les agriculteurs et agricultrices de l’Ituri. L’introduction de cette pratique d’alignement tout en respectant l’écartement lors de planter les semences avait permis aux agriculteurs/agricultrices d’avoir un bon rendement des productions des produits agricoles) ;
  • Programme d’alphabétisation pour les bénéficiaires directs analphabètes (La majorité des agriculteurs et agricultrices sont des analphabètes, ils ne savent pas lire, écrire et compter. Ce programme d’alphabétisation avait aidé les bénéficiaires directs du projet analphabètes d’être à mesure de gérer les revenus provenant de leurs produits agricoles);
  • Introduction de la nouvelle variété des semences du riz Nerica 4 (Nerica 4 est une nouvelle variété du riz qui produit à grande quantité dans 3 mois seulement, l’introduction de cette nouvelle variété du riz déjà expérimenter par l’ONG AJP dans la zone avait permis d’accroitre la production du riz pour les agricultrices et agriculteurs dans la zone) ;
  • Implantation/Installation d’une unité des transformations, SB 30 avec la capacité de décortique 1500 Kg/h (Les femmes du territoire d’Irumu ont souffert depuis longtemps à piler dans le mortier le paddy qui ne leurs permettaient pas d’avoir une bonne qualité du riz et à grande quantité après une grande souffrance. Le riz obtenu à l’aide de cette pratique ancestrale de piler sort souvent entrecouper est ne pas bon pour la vente dans le marché d’où le prix est très bas qui est le manque à gagner pour la pauvre population. L’implantation de cette unité des transformations de la marque SB 30 avec la capacité de décortique 1500 Kg/h avait faciliter la tâche à la population de la zone d’intervention du projet en optant les produits finis des premières qualités qui sont vendus à un très bon prix sur le marché. Cette unité des transformations est un semis Industrie crée pour le développement et le relèvement de l’économie de la zone d’intervention du projet) ;
  • Introduction d’une AGR à partir de recette de ces transformations de riz qui consiste à faire l’élevage de petit bétail et la volaille (L’unité des transformations a créé aussi des recettes. Ces recettes générer par l’unité des transformations était orientées dans une AGR communautaire de l’élevage de petit bétail et de volaille qui avait contribué aux développements des communautés).
  1. IMPACTS DU PROJET 

Pour l’impact du projet, nous montrons l’ensemble de répercussion sur le projet passé et ce présent projet.

La population de Bukiringi est très contant avec les activités du projet au point qu’elle a commencé à cultiver ces propres champs individuels de riz NERICA 4 et la semence de ces champs individuels proviennent de stock de production des champs de démonstration.

Quelques-uns des champs individuels listés

Noms Position Culture Nb d’hectare
AVOMI KAMARARIKI Patrice Habitant Riz NERICA 4 ½ hectares
ADIRODU KANDADHU Chef du Groupement Riz NERICA 4 ½ hectares
MATSO MBODINA Chef de localité de Ruhali Riz NERICA 4 ½ hectares
TAUKA NAWASI Liliane IT de Bukiringi Riz NERICA 4 ½ hectares
ADIRODU KAMATSI Chef de Localité de Kamatsi Riz NERICA 4 ½ hectares
ADIRODU NJIMALA Commerçant Riz NERICA 4 1 hectare

 


Production de champ individuel

Pour la 2ème Saison 2017, madame Liliane a débuté avec la récolte de riz dans son champ individuel et elle avait déjà récolté 1500 kg soit une tonne et demi de riz et la récolte se poursuivrait.

Diapositive21 Diapositive28Image 27 et 28 : Le responsable et IT de CS de Bukiringi en train de préparé le riz pour le stockage

Diapositive7 Diapositive13Image 29 et 30 : Le riz préparé près pour le Stockage

Production des champs communautaires

Nous avons visité quelques groupements agricoles qui avaient semé le riz à la saison A 2017, notamment le groupement agricole “Maendeleo Oyobale” de la localité de Sorodo qui a déjà récolté 2000 Kg de riz et la récolte se poursuit.

Diapositive18 Diapositive24Image 31 et 32 : Les membres de groupement agricole Maendeleo Oyobale en train de poursuivre avec la préparation le riz pour le stockage

 Pour la 2ème Saison 2017, madame Liliane a fait le record de la production de riz dans son champ individuel et elle a récolté à tout et pour tout 2100 kg soit deux tonnes et cent Kg de riz.

Diapositive11 Diapositive12Image 33 et 34 : Le riz de champ de madame Liliane stocké chez elle à la maison

Commercialisation de riz

Toutes les filières étaient au rendez-vous à partir de la production en passant par la transformation jusqu’à la commercialisation. Il y a un service volontaire qui était créé pour le triage de riz et emballage pour la vente.

Il est a noté un kilogramme de riz en détaille coûte 1300 CDF/Franc Congolais soit 0,86 USD et le prix de gros (50 et plus) est fixé à 1200 CDF/Franc Congolais soit 0,8 USD au taux du jour.

L’ONG AJP avait commencé avec le marketing dans le pays et à l’extérieur du pays, qui a fait exploser la demande. Nous constatons qu’il y a une forte demande qui dépasse l’offre d’où la nécessité de produire plus pour répondre à la demande.

I y a aussi problème d’emballage de riz avec mention du Groupement qui produit, par exemple made in Bukiringi/DRC qui va accroitre la commercialisation de riz et ça va répondre aux normes internationales.

Diapositive14 Diapositive15Image 35 et 36 : Qualité de produit fini/RIZ NERICA 4 

LES OUVRAGES DISPONIBLES

  1. Un bâtiment de trois pièces, d’un abri de décortiqueuse, un entrepôt et un magasin construit à Bukiringi centre pour tous les Groupements Agricoles du Groupement Bukiringi

Diapositive6

Image 37 : Abri de décortiqueuse, entrepôt et magasin

  1. Un dépôt de stockage/grenier communautaire pour la conservation de denrées alimentaires, provenant du champ de démonstration/école paysanne

Diapositive23

Image 38 : Dépôt de stockage/grenier communautaire

  1. Un dépôt de stockage/grenier communautaire pour la conservation de denrées alimentaires, provenant des champs des Groupements Agricoles se trouvant dans la localité Sorodo

Diapositive5

Image 39 : Dépôt de stockage/grenier communautaire

  1. Un dépôt de stockage/grenier communautaire pour la conservation de denrées alimentaires, provenant des champs des Groupements Agricoles se trouvant dans la localité Songoza

Diapositive16Image 40 : Dépôt de stockage/grenier communautaire

  1. Un dépôt de stockage/grenier communautaire pour la conservation de denrées alimentaires, provenant des champs des Groupements Agricoles se trouvant dans la localité Mangala

 

Diapositive3Image 41 : Dépôt de stockage/grenier communautaire

  1. Une unite de transforamation (la décortiqueuse SB-30 qui a la capacité de décortiqué 1500 Kg/h)

 Diapositive17Image 42 : Dépôt de stockage/grenier communautaire

  • LEÇONS APPRISES
  • Les populations de la zone sont très accueillantes ;
  • Forte implication de la population et les bénéficiaires dans le projet ;
  • Adhésion totale des membres de Comité de Pilotage dans toutes les activités du projet ;
  • Implication des autorités coutumières dans le projet ainsi que les leaders locaux ;
  • Contributions financières non remboursement de l’ONG AJP pour faire avancer les activités de projet, atteindre les indicateurs/résultats et l’impact du projet.
  • CARTE D’INTERVENTION DE L’ONG AJP DANS CE SECTEUR AGRICOLE A BUKIRINGI

Diapositive2

  • RECOMMANDATIONS

Aux bailleurs des fonds :

  • D’introduire le secteur agricole pour l’Ituri dans leurs stratégies des financements ;
  • De financer les projets durables (3 à 5 ans) agricoles dans tous les cinq territoires de la jeune province de l’Ituri pour relancé l’économie de cette jeune province ;

Au gouvernent Congolais :

  • De financer le secteur agricole de la jeune province de l’Ituri pour la relance economique de la zone ;
  • D’octroyer plus des hectares aux Groupements Agricoles et d’autres personnes pour la maximisation de la production agricole dans la province.
  • CONCLUSION

Comme TOTAL E&P RDC avait financé le secteur agricole dans la zone, cela signifie qu’on avait financé l’ensemble de l’économie dans la région de Bukiringi (Il y avait la réhabilitation de la route de déserte agricole, Total avait construit la route dans la zone, la santé de la population était améliorée grâce aux dividendes de la production agricole, la sécurité était améliorée grâce à des travaux des champs). Tous cela nous amènera à construire un monde meilleur dans un futur proche.

Le projet était fini avec 120 % d’exécutions des activités. Les bénéficiaires ont remercié infiniment TOTAL E&P RDC pour le financement du projet.

Le peuple Iturien en particulier et Congolais en général vit dans une misère extrême, un seuil de pauvreté le plus grave de la planète, il y a plusieurs gaps à relevés pour assure leur sécurité alimentaire. Investir les millions et les milliards des dollars dans l’agriculture pour nourrir ce peuple affamé aura un très bon impact pour le retour sur investissement.

 

Sur ce, l’ONG AJP va orienter son intervention agricole vers un nouveau model avec plusieurs innovations et cela contribuera à l’autonomisation de l’économie de la jeune province de l’Ituri. Pour la réussite de ce projet, nous avons travaillé avec la Théorie du changement par la gestion axée sur les résultats.

   Fait à Bunia, le 02 juillet 2019

    Me Michael NZANI LOGRO

 Coordonnateur général de l’ONG   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *